LOI PINEL 2017 - Tout savoir sur la Loi Pinel !

Loi Pinel - Infos, Conseils & Investissements

La LOI PINEL est un dispositif d'investissement locatif qui permet de bénéficier d'une réduction exceptionnelle d'impôts de 21 % !

Ce dispositif étalé sur 6, 9 ou 12 ans permet aux particuliers d'investir dans l'immobilier tout en réduisant leur impôt sur le revenu.

Qui peut bénéficier de la LOI PINEL ?

La Loi Pinel s’adresse à tous les contribuables français qui acquièrent un logement neuf (logement destiné à la location) ou en l’état futur d’achèvement, jusqu'au 31 décembre 2017.
Les investisseurs Pinel bénéficient d'une réduction d'impôt sur le revenu de 21 % répartie de manière linéaire sur toute la durée de location.

Les avantages fiscaux seront proportionnels à la durée d'engagement de mise en location du Logement Pinel sur 6, 9 ou 12 ans :

21 % pour les investisseurs de 2017 qui s'engage à louer l'appartement sur 12 ans.
18 % pour les investisseurs de 2017 qui s'engage à louer l'appartement sur 9 ans.
12 % pour les investisseurs de 2017 qui s'engage à louer l'appartement sur 6 ans.

Les villes à éviter pour bien investir en Pinel

Le Figaro Immobilier Daniel Guinot 15/09/16

Le dispositif Pinel, qui permet d’investir dans le neuf en réduisant ses impôts rencontre un vif succès. Mais gare aux mauvaises surprises si l’offre de logement est supérieure à la demande. Une étude identifie 64 villes à risque dont 39 à éviter.

 

L’investissement locatif a le vent en poupe. Profitant de taux d’emprunt extraordinairement bas, les Français sont de plus en plus nombreux à investir dans la pierre, le plus souvent via le dispositif Pinel. Au printemps, les ventes de logements neufs, réalisés par les investisseurs locatifs ont ainsi bondi de 26,6%. Les avantages fiscaux liés au Pinel sont il est vrai intéressants: l’investisseur peut choisir sa durée d’investissement: 6, 9 ou 12 ans. La réduction d’impôts est alors de 12, 18 ou 21 %.

Mais gare aux mauvaises surprises en investissant dans des villes où la demande de location est faible, voire inexistante et où l’offre de logements est pléthorique (...)

Crédit immobilier : la baisse des taux continue en septembre 2016 !

PAP.fr, P. Chevillard, le 30/08/2016

30 Août 2016 - Mois après mois, les taux immobiliers poursuivent leur plongeon. En septembre 2016, ils devraient battre leurs précédents records à la baisse. Pour les emprunteurs comme pour ceux qui veulent renégocier leur prêt, c'est Noël avant l'heure !

Les taux immobiliers n’en finissent pas de chuter. Entre décembre 2011 et juillet 2016, la moyenne toutes durées confondues est passée de 3,22 à 1,55% (hors assurances et frais de garanties) selon l’Observatoire du financement CSA/Crédit Logement. En août dernier, le mouvement s’est poursuivi (baisse de 0,05 à 0,10% selon les durées d’après les courtiers) alors que la période est traditionnellement calme pour le marché en général et le crédit en particulier(...).

Immobilier : reprise confirmée et confiance retrouvée

, le

Plus qu'une tendance, la reprise du marché de l'immobilier se confirme vraiment. Selon les chiffres de la Fnaim, publiés ce mercredi, le nombre de transactions, sur une année glissante, se rapproche du record de mai 2006 (837.000). Il pourrait même atteindre 840.000 ventes à fin juin (+17,3% par rapport à juin 2015, soit 124 000 transactions de plus). Dans le détail, les réseaux d'agences enregistrent tous une hausse du nombre de ventes sur cette même période : Century 21 (+14,4%), Guy Hoquet (9,2%) et Orpi (+7,6%) (...)

Immobilier  : le PTZ dans l'ancien... ça marche

La Tribune, Mathias Thépot le 29/06/2016

Le nouveau dispositif du prêt à taux zéro destiné à l'achat de logements existants pose des conditions très restrictives pour en bénéficier. Pourtant il semble qu'il soit très prisé dans certains territoires de France. De manière surprenante, le nouveau prêt à taux zéro (PTZ) dans l'ancien serait finalement un succès. Au moment de l'instauration par le gouvernement de ce dispositif destiné à relancer l'accession à la propriété, beaucoup s'étaient pourtant insurgés contre les conditions définies pour en bénéficier dans l'immobilier existant. En effet, pour obtenir ce prêt destiné aux ménages souhaitant accéder à la propriété pour la première fois, il faut réaliser 25 % du montant total de l'acquisition en travaux(...)